Association d’intérêt général

‘’AVEL ENEZ SUN’’

Retour index





Des fermes éoliennes qui produisent à peine de quoi faire fonctionner quelques dizaines de bouilloires...


(Copie de l'article de l'EXPRESS belgique)



















Alexander Lemke

Le Daily Telegraph a eu accès à des données publiées par RWE npower renewables, la filiale de la société allemande RWE Innogy, qui opère 27 fermes éoliennes en Angleterre, en Ecosse et au Pays de Galles, qui montrent que l’on ne peut compter sur les turbines géantes des éoliennes pour produire de l’électricité en continu, et que dans certains cas, leur production est même infime.

Un aperçu des données de RWE pour l’après-midi de jeudi dernier fournit les indications suivantes :

✔ La ferme éolienne Trysglwyn, située à Anglesey, dans le Pays de Galles, et composée de 14 éoliennes, avec une capacité de production théorique de 5,6 mégawatts (MW), ne produisait que 6 kilowatts (KW), soit de quoi faire bouillir 2 bouilloires, soit seulement 0,01% de sa capacité ;

✔ La ferme de Little Cheyne Court, située sur le site de Romney Marsh dans le Kent, est la plus grande du Sud-est de l’Angleterre. Composée de 26 éoliennes de 115 mètres de haut, elle n’a produit que 129 KW au cours de l’après-midi de jeudi dernier, soit de quoi alimenter 43 bouilloires, ou 0,02% de sa capacité de 59,8 MW.

✔ Au même moment, la ferme de Bilbster, à proximité de Wick en Ecosse, composée de 3 éoliennes, produisait 268 KW, soit de quoi alimenter fournir l’énergie de 89 bouilloires.

Pire : certaines fermes ont prélevé de l’électricité du réseau de fourniture national pour leurs besoins de fonctionnement, au lieu d’en fournir. C’est le cas des 8 éoliennes de la ferme de Knabs Ridge, à côté de Harrogate dans le Yorkshire, qui a utilisé 86 KW, des 5 éoliennes de la ferme Lambrigg du Pays de Galles qui ont prélevé 10 KW, ou des 34 éoliennes d’Anglesey, qui ont nécessité 80 KW du réseau électrique national.

Ces cas d’espèces reflètent ce qui peut se produire lorsque le vent est faible, notamment en été. Les propriétaires des éoliennes expliquent que dans ces situations, les éoliennes peuvent « importer » de l’électricité occasionnellement pendant quelques heures, jusqu’à ce que le vent se lève, ce qu’ils nomment la « consommation parasite ».

A d’autres moments au cours du mois dernier, cependant, certains opérateurs de fermes éoliennes ont été payés pour faire cesser la production électrique de leurs fermes afin de ne pas surcharger le réseau de fourniture électrique. Les éoliennes ne produisent pas assez d’électricité, ou elles en produisent trop, concluent les critiques de cette source d’énergie renouvelable. « La production variable de façon incontrôlable des éoliennes provoque déjà des frais de gestion du réseau national et du système significatifs à la charge du consommateur, frais qui sont appelés à augmenter de façon importante ; nous devons nous poser la question si nous pouvons réellement nous permettre d’atteindre les objectifs de l’UE pour 2020 en matière d’énergie renouvelable », déclare John Constable, qui dirige Renewable Energy Foundation, un think tank qui condamne les fermes éoliennes.

RWE affirme que ses fermes éoliennes et ses installations hydroélectriques lui permettent de produire l’électricité nécessaire à la consommation de 800.000 foyers. « Le mois d’août est généralement un mois peu venteux, mais aussi l’un des mois les plus faibles en terme de consommation », indique son porte-parole. « Les éoliennes génèrent de l’énergie propre dans la région pour 80 à 85% du temps avec une électricité livrée exactement au point de génération sans les impacts de l’extraction, du transport, ou les risques en matière de sécurité posés par la livraison. De ce point de vue, l’énergie issue du vent est intrinsèquement efficace », poursuit-il.

« Nous avons atteint un nouveau record en mars lorsque nous avons généré suffisamment d’électricité à partir du vent pour alimenter 4 foyers britanniques sur 10 à un certain point. Aussi, même si nos détracteurs choisissent de prendre des exemples de périodes moins venteuses, nous préférons regarder la production dans son ensemble, car elle est généralement plus représentative », commente Maf Smith, vice-président de RenewableUK, le syndicat britannique de l’éolien.

Copie article de l'Express.be
http://www.express.be/sectors/fr/energy/des-fermes-eoliennes-qui-produisent-a-peine-de-quoi-faire-fonctionner-quelques-dizaines-de-bouilloires/194777.htm

http://www.telegraph.co.uk/earth/energy/windpower/10264185/The-wind-farms-that-generate-enough-power-to-make-a-few-cups-of-tea.html


Retour index
Dernière mise a jour le ( 30/08/2013 )  
© François TUMERELLE : toute reproduction interdite pour quelque usage que ce soit, même a titre privé.
Webmaster : Francois TUMERELLE